Chasse et Gibier – La situation du chevreuil

La situation du chevreuil

Le Magazine du chien de chasse N°7

 Le chevreuil (Capreolus capreolus) est un mammifère ongulé ruminant, de la famille des Cervidés. Il occupe tous les pays d’Europe sauf la Corse, l’Irlande, la Sardaigne, la Sicile et les Baléares. C’est le plus petit cervidé vivant en France où ses populations, en forte progression, dépassent probablement 1,5 million individus.

Les effectifs les plus abondants de population de chevreuils sont situés dans les quarts Nord-Est et Sud-Ouest du pays. Son statut est celui d’une espèce chassable soumise au plan de chasse. Le mâle, appelé brocard, se distingue de la femelle ou chevrette par la présence de bois ramifiés. Les adultes pèsent de 20 à 25 kg pour une hauteur au garrot de 60 à 80 cm. Le jeune est appelé faon jusqu’à l’âge de six mois, puis chevrillard de six à douze mois. Le pelage du faon, appelé livrée, est roux tacheté de blanc et jaune. Les adultes ont un pelage gris foncé en hiver et plus roux en été. Ils portent en hiver une tache claire, sur le fessier : c’est le miroir. Le chevreuil n’a pas de queue. Sa durée de vie est de 10 à 15 ans. C’est un “sauteur” qui avance par bonds spectaculaires. Les bois sont des productions osseuses en relation directe avec le cycle sexuel du brocard. Ils tombent tous les ans à l’automne pour repousser en hiver. Leur repousse, variable d’un animal à l’autre, s’élabore à partir du “velours” et dure environ deux mois. L’apogée du développement des bois se situe entre 3 et 5 ans. Le rut a lieu en été et les naissances en mai de l’année suivante. La chevrette élève généralement deux faons par an, parfois un seul, exceptionnellement trois, pesant de un à deux kilos à leur naissance, et qui ne seront sevrés que vers octobre-novembre. Quand, sur un territoire, la population est en densité trop forte par rapport à la quantité de nourriture disponible, la survie des faons diminue.

Les chevreuils sont plutôt individualistes. Le brocard défend un territoire une partie de l’année, au printemps et en été, en laissant des indices : grattis sur le sol, frottis sur les arbres. En hiver, ils forment des groupes. Plus le milieu est ouvert et plus les groupes sont de taille importante. L’étendue du domaine vital varie selon les milieux : de 30 à 60 ha en forêt jusqu’à 300 ha en plaine cultivée.

Photos : JB Drain

Pour lire la suite de l’article (commandez la version papier ou téléchargeable), rendez-vous sur Achat Magazine – Le Magazine du Chien de Chasse N°7

Paratgez le post du magazine du Chien de Chasse