François Rosnoblet, un dresseur professionnel

François Rosnoblet, un dresseur professionnel de chien de chasse atypique

Le Magazine du chien de chasse N°5

François Rosnoblet est né en Haute Savoie à Sallanches, ville qui se trouve à vingt kilomètres de Chamonix. Il  a grandi parmi la race de Berger Allemand, son père en revenant du service  militaire d’Allemagne ayant ramené un couple âgé de deux mois.

François  Rosnoblet a éduqué des Bergers Allemands jusqu’en 1990.

Il s’était intéressé  très tôt à l’éducation canine des chiens de défense. Il a participé à des épreuves de campagne, et aussi  à des démonstrations dans des fêtes du chien lorsqu’il avait dix neuf ans. Il a été homme d’attaque dans un club canin, il donne encore des conseils aux propriétaires qui rencontrent  des problèmes de comportement canin, par exemple : un chien qui aboie, qui  mord les pneus ou qui court après un troupeau…Cette passion pour l’éducation des chiens de défense l’a beaucoup aidé pour l’éducation des chiens d’arrêt.  La différence  est importante. La préparation d’un chien de défense est au minimum de 12 mois alors que celle d’un chien d’arrêt pour les concours de travail est d’environ 6 semaines. Il est évident que ces chiens, destinés  aussi bien pour la défense que pour la chasse, doivent avoir des aptitudes innées. Après l’éducation des chiens de défense, François a donc commencé à pratiquer l’éducation des chiens d’arrêt en tant qu’amateur de 1990 à 2006, chemin faisant il est devenu dresseur professionnel.

Les méthodes d’observation

François Rosnoblet affectionne toutes les races de chiens d’arrêt, qu’elles soient continentales ou britanniques. Ses appréciations sont les suivantes : le Pointer  est rapide  comme l’éclair, souple et élégant  ’’ c’est la formule 1 des chiens d’arrêt’’.   Le Setter Anglais est un chien  intuitif qui  devance les désirs de son maître qui doit faire preuve de finesse. Le Braque de Weimar est un chien aristocratique, il a une grande bonté sous son beau regard de glace, et un flair du tonnerre. Le Braque Allemand, avec sa bonne notoriété, est le chien de chasse germanique le plus réputé au Monde. Le Griffon Korthals est un chien intelligent, c’est un  chien à tout faire. François  travaille tous les chiens en pré débourrage pendant une douzaine de  jours pour évaluer leur passion à travers des exercices naturels sans pression de dressage. Il pose des oiseaux devant eux pour analyser leurs réactions, Il teste  le coup de feu à travers un groupe, exercice exécuté par précaution, de loin. Pour les chiens qui doivent travailler dans l’eau, l’exercice se fera en accompagnant le chien dans l’eau afin que celui-ci n’appréhende pas une situation inconnue. Le travail de dresseur nécessite beaucoup d’attention afin de pouvoir interpréter les aptitudes de chaque chien. Le rapport de toutes ses observations est ensuite transmis au propriétaire du chien.

Pour lire la suite de l’article (commandez la version papier ou téléchargeable), rendez-vous sur Achat Magazine – Le Magazine du Chien de Chasse N°5

Paratgez le post du magazine du Chien de Chasse