Quatre stars qui posent pour la photo

Le Lièvre d’Europe en France

Le lièvre d’Europe en France

Le Magazine du chien de chasse N°9

Le lièvre d’Europe est un mammifère de taille moyenne, ne présentant aucun dimorphisme sexuel. La distinction des sexes n’est ainsi pratiquement jamais possible dans la nature. Elle impose donc un examen attentif, après capture, des organes sexuels externes après avoir bien dégagé l’arrière train et en maintenant la queue relevée et aussi en étirant fortement la région génitale.

Cette identification est plus difficile que chez le lapin et nécessite un certain apprentissage pour les personnes peu initiées, leurs erreurs de sexage sont nombreuses. La distinction entre jeunes de l’année et animaux adultes reste également difficile. Les levrauts de l’année ne peuvent être différenciés par leur stature que jusqu’à l’âge de 2 mois environ. Leur poids ne fournit guère d’indication précise puisque vers deux mois et demi ils pèsent aux alentours de 2,5 kg,correspondant au poids des individus adultes chétifs. Dès 4 mois, les jeunes lièvres se rapprochent de leur volume adulte(pratiquement 80 % du poids définitif). Le poids des lièvres n’est ainsi d’aucune utilité comme indicateur de la proportion de jeunes dans un tableau de chasse.

Les différenciations entre le lièvre et le lapin de garenne

Pour un promeneur ou un enfant, la différenciation n’est pas toujours aisée. En effet,en courant un lièvre parait ressembler à un lapin mais la taille est différente : le lièvre est bien plus grand, son corps est longiligne, son poids peut être du simple au triple. Ses oreilles sont nettement plus longues que celles du lapin de garenne, à ses extrémités et aussi sur le dessus de la queue, la couleur noire est marquée.La longueur et la souplesse des bonds donnent au lièvre une allure ample et fluide, bien différente de la démarche sautillante du lapin aux bonds courts et rapides.Sa famille est également représentée en France par le lièvre variable, celui-ci est typiquement montagnard. Ses yeux de grande taille, de couleur jaune orange à brun cuivré sont situés en position latérale et procure au lièvre un champ de vision de 360°. Son odorat est très développé. Composées de fragments de végétaux et bien plus grosses que celles du lapin, les crottes sont les principaux indices de présence de l’espèce. Ses pattes arrière sont très développées.

Pour lire la suite de l’article (commandez la version papier ou téléchargeable), rendez-vous sur Achat Magazine – Le Magazine du Chien de Chasse N°9

Paratgez le post du magazine du Chien de Chasse