le teckel à poil dur

Race de chien de chasse : Le Teckel

Magazine du Chien de Chasse n° 22 novembre-décembre 2019

Teckel à poil dur : un chasseur émérite.

Quand un chasseur évoque le teckel sur le terrain, il y a de fortes chances qu’il parle du standard à poil dur. Pourquoi ?

Tout simplement pour des raisons très simples et objectives : c’est le teckel N°1 sur le terrain et le plus recherché pour tous les types de chasse depuis des lustres. Le plus petit des chiens de chasse d’origine allemande se décline aujourd’hui majoritairement dans la variété à poil dur.

Même si les puristes soulignent qu’indépendamment de sa taille (Kaninchen, Nain ou Standard) ou de son poil (ras, long ou dur), tout teckel digne de ce nom est à la fois un chasseur talentueux et un compagnon d’exception !

Teckel : Le dernier né est aujourd’hui le premier

Certes, c’est le poil ras, le modèle originel, qui fut également le plus populaire pendant près d’un siècle (1880/1980) avant de se faire voler la vedette par le poil long puis par le poil dur. Ce dernier est le fruit de croisements opérés avec des schnauzers, Pinschers et des terriers – notamment le Dandie Dinmont Terrier – dont les résultats ne furent pas toujours à la hauteur.
Mais à force de travail et de patience, les éleveurs allemands ont fixé un chien de chasse reconnu pour ses nombreuses qualités et qui donne satisfaction à de nombreux chasseurs à travers l’Europe. Le standard est très clair sur le sujet : « Intelligent, plein de tempérament, très résistant, très mordant, tous ses sens sont très développés.
Par sa conformation, par son caractère, il est particulièrement apte à la chasse sous terre.
Sa passion pour la chasse, sa finesse de nez, sa gorge suffisamment claire en font aussi, dans la chasse sur terre, un excellent auxiliaire très apte à lever le gibier et à le conduire à la voix jusqu’aux tireurs. Très courageux, il n’hésite pas à s’attaquer au gros gibier : sanglier et cerf, mais il le fait avec prudence et lorsqu’il tient les abois, il est rare qu’il se fasse découdre ».

Toutes ces qualités si recherchées chez le teckel sont parfaitement décrites dans le standard de la race. N’oublions pas que l’appellation la plus courante outre-Rhin est Dachshund, qui signifie littéralement chien de blaireau (quand vous voyez le format du teckel et celui d’un blaireau, vous imaginez le courage et l’intelligence dont le teckel doit faire preuve lorsque le blaireau est acculé au fond de son terrier).

Pour lire la suite de l’article (commandez la version papier ou téléchargeable), rendez-vous sur Achat Magazine – Le Magazine du Chien de Chasse N°22

Paratgez le post du magazine du Chien de Chasse