alimentation chiens de chasse

Alimentation

Les chiens stérilisés


Le Magazine du Chien de Chasse N°31

Aujourd’hui sur les 7,6 millions de chiens en France, la population des chiens stérilisés est de plus de 30 % ! Cette population d’animaux stérilisés augmente très rapidement. Selon une publication de la FACCO SOFRES datant de 2010, il semblerait qu’elle ait augmenté de plus de 50 % depuis 2003.

Ce phénomène touche les chiens de toutes les tailles. En effet, d’après l’étude Efficience 3, ce sont respectivement 27 %, 34%, et 28 % des animaux de petite, moyenne et grande taille qui ont subi une stérilisation …
Parmi les races les plus souvent stérilisées, on trouve le labrador, le cocker, l’épagneul breton et le golden retriever.
Les conséquences de cette intervention chirurgicale, par le risque de prise de poids qu’elle entraine, sont à considérer dans la manière d’alimenter son compagnon.

Les effets de la stérilisation

La stérilisation réduit les besoins énergétiques mais augmente la consommation alimentaire .Le résultat est un risque d’obésité multiplié par deux ! C’est pourquoi la ration optimale après l’intervention est à diminuer de 30% en énergie (Jeusette 2004). Attention cependant à ne pas confondre énergie et volume de la ration …

Modification de la condition sexuelle

Les chiens stérilisés (castration / ovariectomie) ont tendance à prendre du poids même lorsqu’il n’y a aucune modification de leur régime. Les mécanismes physiologiques responsables de la prise de poids associés à la castration ne sont pas parfaitement compris. Certes, la baisse de l’activité physique liée au changement hormonal, l’augmentation de l’appétit ont été avancés pour expliquer cette tendance à la prise de poids, plus fréquente chez les femelles.

Chez ces dernières, la disparition des hormones sexuelles, les œstrogènes, augmente la sensation de faim. Avant la stérilisation, la présence de ces hormones participait de manière significative à la régulation de l’appétit. Sans elles, la chienne ressent une sensation de faim plus importante. Les besoins baissent et la faim augmente, ce qui induit un risque de surconsommation et inévitablement de prise de poids pouvant conduire à l’obésité avec toutes les comorbidités associées.

Chez le mâle castré, c’est la réduction de l’activité qui augmente le risque de surpoids.

Comment éviter la prise de poids

Il est nécessaire de passer à une alimentation adaptée qui devra prendre en compte une énergie modérée, c’est-à-dire moins de calories ingérées et de densité plus faible pour maintenir le volume de la ration.

Attention, la tentation est forte de se dire qu’il suffit de réduire le volume de la ration plutôt que d’utiliser un aliment spécifique. Cela est fortement déconseillé car cela induirait inévitablement une sensation de faim, en raison d’un volume de ration insuffisant mais aussi un déséquilibre nutritionnel en apport de besoins protéiques, de matières grasses, de fibres, de minéraux et vitamines etc. Ce n’est pas la bonne solution pour prévenir l’obésité

Le régime alimentaire doit donc combiner les exigences spécifiques du chien stérilisé (apport d’énergie faible et contrôle de l’appétit) mais aussi couvrir les besoins du chien adulte. Comment y parvenir ?

Préserver son poids de forme

L’alimentation du chien stérilisé doit contenir moins de matières grasses qu’un chien « entier ». Il est admis que l’énergie métabolisable (l’énergie réellement disponible pour le fonctionnement de l’organisme) doit être diminuée d’environ 15% versus un aliment de maintenance et renforcée en protéines pour favoriser une bonne condition corporelle.

Pour lire la suite de l’article (commandez la version papier ou téléchargeable), rendez-vous sur Achat Magazine – Le Magazine du Chien de Chasse N°31


Paratgez le post du magazine du Chien de Chasse