Chasse Gibier -Le colvert

Le colvert Le Magazine du chien de chasse N°6

Chasse Gibier – Le colvert

Le colvert est l’anatidé le plus répandu et le plus tiré dans toute l’Europe mais aussi dans les régions tempérées et septentrionales d’Asie et d’Amérique du Sud.

Les colverts fréquentent bien des types d’habitat allant des eaux douces ou saumâtres à celles stagnantes ou à faible courant. On les rencontre ainsi sur les lacs, les étangs, les rivières, les côtes abritées et même jusque dans les grands bassins des parcs urbains. Ils ne négligent pas non plus les lacs d’altitude et les vasières. Nul besoin de le présenter tellement cet oiseau est connu. Il a un corps massif. Le malard a une tête vert métallique foncé avec un étroit collier blanc à la base du cou alors que la femelle est marron moucheté. Le bec, fort et aplati, est jaune avec un onglet noir chez le mâle, jaune orangé avec des taches noires chez la femelle. Le miroir est bleu-violet encadré de noir et de deux bandes blanches chez les représentants des deux sexes. Le poids moyen est de l’ordre de 1 200 g pour les mâles et de 1 000 g pour leurs compagnes. La vitesse de vol moyen oscille entre 50 et 80 km/h. Essentiellement granivores, les colverts sont toutefois opportunistes. Ils consomment ainsi des pousses de plantes, des herbes, des racines, des feuilles de végétaux. Ils apprécient aussi les mollusques, les larves, les insectes. Nous avons choisi de nous intéresser à la situation de l’espèce dans une grande région de chasse : l’Aquitaine.

Colverts en Aquitaine

 Le canard colvert est une espèce très bien représentée dans le département de la Gironde et plus largement dans le sud-ouest comme dans toute la France. Les plus importants prélèvements se font les tout premiers jours de l’ouverture de la chasse suivant les territoires concernés. Premier samedi d’août sur le Domaine Public Maritime, les grands lacs médocains et l’estuaire de la Gironde, puis le 11 août dans les marais du blayais et ensuite le 21 août pour les marais et les cours d’eau intérieurs. Ce canard devient très rapidement méfiant et s’approprie les zones céréalières quitte à faire de nombreux kilomètres en volant à haute altitude. C’est une espèce qui sait s’adapter en fonction des territoires et de la chasse. Par la suite, il arrive qu’une légère migration sud/nord des colverts qui étaient partis vers l’intérieur des terres se fasse vers la fin septembre.

Photos : J Puyjalon , J.B.Drain

Pour lire la suite de l’article (commandez la version papier ou téléchargeable), rendez-vous sur Achat Magazine – Le Magazine du Chien de Chasse N°6

Paratgez le post du magazine du Chien de Chasse