la race de chien de chasse le setter irlandais

Race de chien de chasse : Le setter irlandais

Magazine du Chien de Chasse n° 23 janvier février 2020

Le setter irlandais : tout feu, tout flamme

L’irlandais est le moins répandu de la famille des setters mais il est loin d’être le plus méconnu. Le setter rouge s’est implanté il y a plus d’un siècle dans notre pays où les passionnés demeurent contre vents et marées attachés au « rouge ». En particulier, en le sélectionnant sur ses aptitudes innées et si belles à regarder !

Jean Peuplu du Clos des Vickings, Diablo du Val de Loue, Lady des Démons de Gergovie, J’Irland des Sorcières, Jaguar de la Prévière, Jessie de l’Anse de Ty Roux, ça vous dit quelque chose ?  Alors bienvenue dans le monde du setter irlandais !

Le setter est aujourd’hui une grande famille bien connue du plus grand nombre, avec l’anglais en tête depuis la fin du 19ème siècle. Mais l’irlandais garde sa notoriété intacte, tant par ses qualités de fond que les résultats obtenus dans les plus grandes compétitions. Ce retour aux sources est relativement récent comme le souligne Ludovic Luchs, le Président du club de race (Red Club) : « Ayant acquis mon premier irlandais en 2000 et étant très jeune durant les décennies 70 et 80, je ne suis pas un spécialiste de cette période. Je peux tout de même dire que la race (rouge) était en vogue et que par conséquent le nombre d’adhérents du Red Club était élevé.

En vogue certes, mais principalement pour sa beauté. Le gros du cheptel était composé à de rares exceptions près de chiens de famille ou d’exposition. Pour autant, déjà quelques éleveurs et propriétaires passionnés croyaient en les qualités de travail de ce chien.

Cette situation perdura un moment, le club naviguant sur cet état de fait jusqu’au milieu des années 2000.  Las de cette situation, mécontents d’être la risée parmi les amateurs de chiens britanniques du 7ème groupe, les amateurs de chiens setters irlandais de travail décidèrent de passer à l’action. En 2006, sous l’impulsion de Jean-Pierre Gotti qui deviendra Président du club en 2008, ceux-ci se coalisèrent et devinrent ultra majoritaires au sein du comité. Le mot d’ordre était lancé : au travers d’une politique d’élevage affirmée, il fut décidé de redonner ses lettres de noblesse à notre chien par ses qualités de chien de travail et de spécialiste du gibier sauvage.

Un peu d’histoire autour du setter irlandais

Revenons un peu en arrière. Le setter irlandais fait partie du patrimoine canin irlandais et demeure, de loin, la race canine irlandaise la plus répandue dans le monde. D’ailleurs, sur les neuf races reconnues par l’Irish Kennel Club (huit par la FCI), le Red Setter est celui qui s’est le plus rapidement fait connaitre à l’étranger. Les origines du Red Setter ne sont pas clairement établies : sa matrice, bien entendu, est le setter irlandais rouge et blanc qui fut croisé avec un chien d’arrêt de couleur solide (acajou).

De quasi inconnu, le rouge devint rapidement le setter irlandais le plus recherché et le plus utilisé. Dès 1882, un club voyait le jour ; quatre ans plus tard, c’était la première version du standard officiel qui était publiée. Dès le départ, les amateurs de la race considéraient qu’il s’agissait avant tout d’un chien de travail mais rapidement le type et la beauté fonctionnelle attirèrent beaucoup d’amateurs de chiens de compagnie et d’exposition.

A cette époque, la cynophilie irlandaise était gérée par le Kennel Club anglais. Ce n’est qu’en 1922 que la cynophilie irlandaise commença d’exister, avec la naissance de l’Irish Kennel Club dont la mission première est « de faire progresser la santé, l’élevage et le sport canin tout en responsabilisant les propriétaires de chiens de race dans la société ».

Pour lire la suite de l’article (commandez la version papier ou téléchargeable), rendez-vous sur Achat Magazine – Le Magazine du Chien de Chasse N°23

Crédit Photo Setter Irlandais: V.Grossemy
Crédit Photo Setter Irlandais: JC Piat
Crédit Photo Setter Irlandais: C.Carrière
Crédit Photo Setter Irlandais: J Transène
Crédit Photo Setter Irlandais: A D’Andigné

Paratgez le post du magazine du Chien de Chasse